100% fonds Euros
Profitez dès maintenant de la meilleure offre

Innovation en assurance vie

Spirica, ex-Axéria Vie, devient la tête chercheuse de la bancassurance...

17 février 2011 :flecheLa Tribune


Fin de l'encart presse
Vos questions, nos réponses Programmez votre épargne à l'aide de nos outils

Actualité

Assurance-vie : hausse de la collecte en juillet

Assurance-vie : hausse de la collecte en juillet

Après un début d'été en berne, l'assurance-vie retrouve des couleurs en juillet, avec une collecte nette positive de 1,9 milliard d'euros. Une bonne nouvelle pour un produit d'épargne compétitif mais parfois boudé par les épargnants du fait d'une fiscalité changeante.

D'après les chiffres publiés par l'AFA (Association Française de l'Assurance), la collecte nette sur les contrats d'assurance-vie s'est élevée en juillet à 1,9 milliard d'euros, soit 11,6 milliards de cotisations (somme versée sur les contrats) et 9,7 milliards de prestations (sommes retirées). Un rebond spectaculaire, puisque le secteur avait enregistré une décollecte de 300 millions d'euros en juin.

L'effet livret A

Pourquoi un tel regain d'intérêt ? L'une des principales explications réside probablement dans la baisse de rendement du livret A le 1er août. En effet, le livret favori des français a connu une collecte particulièrement basse au mois de juillet (380 millions d'euros, soit 82% de moins qu'en juillet 2012).

On peut donc imaginer que faute de rendement, de nombreux français ont cherché un placement alternatif plus performant tout en restant sûr.

C'est ce que semble confirmer la grande prudence des placements d'assurance-vie effectués en juillet : près de 85% des sommes placées l'ont été dans des fonds Euros (les plus sûrs), contre seulement 82% en juin. Les nouveaux clients de l'assurance-vie souhaitent donc rester prudent et se détournent des supports en unités de compte, plus rentables mais aussi plus risqués...

Des résultats à nuancer

Ces chiffres ne doivent toutefois pas être interprétés trop rapidement. La collecte nette est certes importante, mais le niveau des retraits reste très élevé (9,7 milliards), ce qui est le signe que de nombreux épargnants restent vigilants quant à l'avenir de l'assurance-vie.

De fait, les réformes fiscales successives des dernières années n'ont pas toujours épargné ce produit, qui pourrait de nouveau être mis à mal par la réforme annoncée de l'épargne longue.

En effet, le président de la République François Hollande l'a confirmé au mois de mai dernier : « l'assurance-vie sera réformée pour que les fonds puissent être davantage affectés aux fonds propres des entreprises ». En clair, et selon les conclusions du rapport Berger-Lefebvre, l'épargne serait orientée vers les placements en unités de compte, sous peine d'alourdissement de la fiscalité.

Rien d'étonnant donc à ce que les épargnant restent méfiant et cherchent d'autres forme de placement.

Bien choisir son contrat d'assurance-vie

Quoi qu'il en soit, l'assurance-vie reste un placement sûr, rentable et fiscalement avantageux, sous réserve d'être vigilant au moment du choix du contrat : rendements des fonds euros rachitiques, frais d'entrée, de retrait, d'arbitrage ou de gestion prohibitifs...

Pour profiter d'un contrat à la fois sûr, performant et souple, nous vous conseillons de découvrir le contrat d'assurance-vie en ligne de Spirica (groupe Crédit Agricole Assurances).

02 septembre 2013
© 2013 Source Assurvie.com

Retour aux actualités


  Ces informations vous ont-elles aidé ?  


Facultatif